Dans la vieille ville de Vannes...

page 1

Jadis, la ville de Vannes avait des murailles solides avec des tours, des créneaux et des meurtrières, pour se protéger de ses ennemis. Mais maintenant, il n'y a plus d'ennemis pour attaquer cette magnifique ville et ses remparts qui datent du XV° siècle.

 

Cette belle ville a une tour qui s'appelle la tour du Connétable.

 

Elle a été habitée par Arthur de Richemont qui lui a donné ce nom en 1424 parce qu'il était Connétable du Royaume : le grand officier de la couronne.

Jusqu'à la fin du siècle, le chef des armées royales y habitait.

 

A la Révolution, la tour du Connétable servit de prison pour enfermer les nobles bretons royalistes après leur débarquement raté à Quiberon.

 

Les remparts sont des grandes murailles qui entourent le château fort ou la ville fortifiée. Le donjon est la plus grande tour d'un château fort.

Les maisons dans les remparts sont protégées, celles qui ne sont pas à l'intérieur de l'enceinte sont parfois brûlées et détruites lors des pillages.

Les hommes ont construit d'autres maisons dans la vieille ville parce qu'il y a eu des incendies fréquents. A cause des maisons en bois et de leur entassement, des villes entières ont brûlé plusieurs fois.

 

A Vannes, il reste des morceaux de murailles et 4 portes. Il reste la porte du roi, la porte poterne, la porte St Jean et la porte prison, ainsi qu'un côté de la porte Notre-Dame.

La porte prison s'ouvre vers l'est. Elle permet d'entrer dans la ville.

De 1300 à 1500, il y avait un pont-levis et une grille en fer, une herse, pour que les soldats qui attaquent la ville soient empêchés de passer. Au-dessus de la porte prison, il y a des mâchicoulis.

Ces derniers servent à couler de la poix pour brûler les soldats qui attaquent la tour. C'est comme une petite fenêtre au sol, comme un caniveau, au sommet des remparts. La poix est de la résine très chaude.

 

La cathédrale de Vannes est en forme de croix. Elle est consacrée à Saint-Pierre. Elle date du Moyen-Age, elle fut construite entre le 13e siècle et le 19e siècle. Elle est séparée en deux parties, une romane et une gothique.

 

La construction romane est massive, aux voutes arrondies avec des piliers droits. Le vieux clocher est roman. Sa base date de l'ancienne cathédrale du début du XIII°.

Il n'a pas de gargouilles.

 

 

La partie gothique est plus légère, avec des ouvertures en forme d'arc. En décoration, il y a plein de gargouilles, des statues et des bas-reliefs.

La nef, les transepts et le choeur sont contruits entre 1454 et 1774.

 

Le clocheton gothique date de 1873 comme la nouvelle facade : on dit qu'ils sont néogothiques.

 

Dans la vieille ville de Vannes, il y a une grande place empierrée.

On l'appelle le parvis de la cathédrale. On y jouait aussi des spectacles et la vie des saints. C'était le centre des processions.

C'est sur cette place que jouent les bateleurs. Ce sont des gens qui, au Moyen-Age et encore aujourd'hui, se déplacent de ville en ville, et au Moyen-Age de château en château.

C'était la seule grande place de la ville avec celle des Lices. Elle est située en face de l'entrée de la cathédrale construite au milieu du Moyen-Age et modifiée jusqu'en 1873.

Autour, il y avait les magasins, les "échoppes" des artisans.

 

 

page 2 : Vannes au Moyen-Age

Roman historique : Alphonse...

Retour Sommaire